Les cadres du BCR formés sur les nouvelles techniques de production de cartes

Doter le Bureau Central du Recensement (BCR) des compétences techniques nouvelles dans le domaine de la production des cartes au laboratoire, tel a été l’objectif principal de la formation organisée du 19 au 26 juin dernier par le Groupement SINFIC-Quatenus Congo-Novageo à l’intention des cadres de la Division de la Cartographie.

Cette formation qui s’inscrit dans la continuité de celle organisée en mai et juin 2016 a été assurée par Madame Fernanda Pontes, Consultant auprès de cette firme internationale, recrutée par le Gouvernement congolais pour appuyer le BCR dans la réalisation du Deuxième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH2) qui se veut numérique.

Pendant huit jours, onze participants tous cadres du BCR dont sept cartographes et quatre informaticiens ont vu leurs capacités être renforcées sur les outils de production cartographique, notamment la préparation des données, la photo-interprétation, la production des Pré-Aires de Dénombrement (Pré-AD) qui devait conduire par la suite à la production des Aires de Dénombrement (AD), ainsi que l’utilisation des logiciels tels que Microstation V8i et ngXis V8i. Ce transfert des compétences aux cadres du BCR a également porté sur les applicatifs tels que Co-Yard et les procédures pour la limitation des pré-AD ou AD, NG Prepara pour la création d’un fichier DGN pour chaque pré-AD, DGNtoPostGis utilisé dans l’exportation des fichiers des « pré-AD »ou « AD » du Microstation pour la base des données en PostGres.

Il faut souligner, en outre, que cette formation a permis d’actualiser les données collectées sur le terrain dans le cadre de la cartographie pilote, de délimiter les AD et de contrôler la qualité des données.
De l’avis des apprenants, ce séminaire s’est bien déroulé et a été bénéfique à plus d’un titre;les cadres de la Division de la cartographie du BCR ont pu ainsi approfondir certaines notions et acquérir en même temps des nouvelles connaissances sur les applicatifs modernes.
S’agissant de la production cartographique au laboratoire, les participants à cette formation ont également formulé une série de recommandations dont l’intégration des codes des ravins, les grands collecteurs d’eau, le talweg dans le catalogue ou encore la prise en compte par l’applicatif Co-yard de tous les éléments se trouvant dans la zone sélectionnée au lieu de se limiter aux structures habitationnelles. Notons que le transfert des connaissances aux cadres nationaux fait partie du contrat que le Gouvernement a signé avec la firme SINFIC-Quatenus Congo-Novageo.

ROBERT MWILA

Retour à la page d'accueil du RGPH2